Le déroulement d’un nettoyage dentaire professionnel à notre hôpital

  • 14 février 2018
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Avez-vous déjà remarqué que votre animal avait mauvaise haleine? (et pas seulement le matin!). Vous vous dites: « c’est un chien ou c’est un chat, c’est probablement normal, non? » Eh bien, non!  Même si la mauvaise haleine est chose courante chez nos animaux de compagnie, elle n’est pas pour autant normale.

 

Lors de l’examen annuel de votre animal, votre vétérinaire prendra le temps de bien examiner sa bouche. C’est à ce moment qu’il mettra le doigt sur la coupable :  l’accumulation de tartre! Comme chez l’humain, la nourriture et les bactéries s’accumulent sur les dents et créent une couche souple appelée plaque dentaire. Si elle n’est pas retirée quotidiennement par le brossage, elle se minéralise et devient du tartre. La mauvaise odeur provient donc des bactéries qui se logent dans le tartre. Pas très appétissant tout ça, hein? 

 

Avec le temps, le tartre et l’inflammation finissent par creuser les gencives et peuvent causer des infections. Afin d’éviter que l’accumulation de tartre mette à risque votre animal de maladies parodontales, il est possible qu’un nettoyage professionnel (détartrage et polissage) lui soit recommandé par son vétérinaire. En quoi consiste exactement ce nettoyage? Laissez-nous vous présenter comment se déroule cette procédure dans notre hôpital :

 

#1 Arrivée à l’hôpital

Dès son arrivée, notre petit patient reçoit une couverture et un foulard préalablement vaporisé avec des phéromones apaisantes, un produit naturel qui aide à diminuer le stress et l’anxiété chez les chats et les chiens. Après tout, leur confort psychologique est aussi important que leur confort physique!

 

#2 Bilan sanguin

Un bilan sanguin est proposé avant l’anesthésie afin de vérifier la fonction de ses principaux organes internes et ainsi diminuer certains risques anesthésiques. Les techniciennes débutent par le prélèvement sanguin, puis le vétérinaire fait un examen physique complet, de la tête jusqu’au bout de la queue. Une fois que l’examen ne révèle aucune anomalie et que les résultats sanguins sont normaux, nous pouvons alors débuter l’anesthésie.

 

#3 Anesthésie

Tous les détartrages doivent être effectués sous anesthésie afin de permettre un nettoyage approfondi de la gueule. Nous prenons soins d’installer un cathéter pour administrer des fluides intraveineux (électrolytes) tout au long de la procédure. Les fluides intraveineux aident à maintenir une bonne circulation sanguine pendant l’anesthésie, préviennent les baisses de pressions artérielles, corrigent la déshydratation au besoin et aident également les organes vitaux à éliminer les drogues anesthésiques.

Une fois sous anesthésie générale, une technicienne est responsable d’évaluer l’anesthésie tout au long de la procédure (prise de pression, température corporelle, fréquence cardiaque, etc..), pendant qu’une autre technicienne effectue le nettoyage.

 

#4 Examen buccal

On débute avec l’application d’une solution orale à base de chlorhexidine sur les surfaces internes et externes des gencives, pour avoir une action antibactérienne au niveau de la gueule. Ensuite, la technicienne fait un examen buccal complet : chaque dent sera examinée individuellement. Elle prend en note toutes anomalies visibles (abrasion, décoloration, fracture, récessions gingivales, etc). Elle fait ensuite un examen plus approfondi à l’aide d’un outil que l’on appelle un explorateur, qui permet d’identifier s’il y a présence de poches parodontales (des espaces qui se forment entre la dent et la gencive, créant une gingivite). Le vétérinaire évalue à son tour les endroits problématiques de la gueule. Tout est noté sur une charte dentaire qui sera remise au propriétaire de l’animal lors de son congé pour le retour à la maison.

 

#5 Radiographies dentaires

Après l’examen buccal, on procède à des radiographies dentaires qui nous permettent de voir toutes anomalies non visibles telles que : l’état des os de la mâchoire, des racines dentaires, etc. Les radiographies permettent de déterminer si des extractions sont nécessaires.

 

#6 Nettoyage

C’est enfin le temps de nettoyer les dents! Le tartre est retiré à l’aide d’un détartreur manuel et ultrasonique sur toutes les surfaces visibles de la dent. Par la suite, la technicienne prend une curette à main pour aller gratter le tartre qui est logé sous la gencive de chaque dent. Une fois terminée, elle procède au polissage. Encore une fois, chaque surface de la dent sera polie.

 

#7 Extractions

Une fois le nettoyage et polissage terminé, le vétérinaire procèdera aux extractions (si besoin). Les extractions sont effectuées après le nettoyage pour réduire le risque de bactéries qui pourrait s’infiltrer dans les plaies d’extractions. Ensuite, les techniciennes reprennent des radiographies dentaires aux endroits où il y a eu des extractions afin de s’assurer que les dents sont complètement retirées et qu’il ne reste plus de racines.

 

#8 Réveil en douceur

Une fois le nettoyage, polissage et extractions terminés, il est maintenant temps de réveiller tout doucement notre patient. Pour lui assurer un réveil confortable, nous prenons soin de l’envelopper dans une grosse couverture chauffante. Une technicienne reste à ses côtés jusqu’à ce qu’il soit bien réveillé de son anesthésie.

 

#9 Retour à la maison

C’est donc avec une haleine fraiche et des dents scintillantes que notre petit patient quittera l’hôpital pour retourner à la maison! Lors de sa sortie, une technicienne prendra le temps de bien expliquer les recommandations aux propriétaires afin d’assurer le confort de l’animal tout au long de sa convalescence.

 

Pour toutes questions concernant les nettoyages dentaires professionnels, n’hésitez pas à nous contacter! 

 

Nous joindre

Si vous avez des questions ou des préoccupations au sujet de votre animal, n'hésitez pas à communiquer avec notre équipe!

Heures d'ouvertures

Lundi au vendredi: 8h à 20h
Samedi: 9h à 16h
Dimanche: Fermé